THE FLESHTONES

Tarbes » Concerts et musique

Depuis leur création en 1976 dans le Queens, à New York, et leur gestation moite et alcoolisée dans des lieux légendaires tels que le CBGB, le Max's Kansas City et le Club 57 - récemment fêtés au Museum of Modern Art, où leur film underground proto-vidéo Soul City a été projeté devant des stars du monde de l'art et une poignée de punk rockers qui ont réussi à passer la porte d'entrée - ils ont perpétué leur propre marque de SUPER ROCK, un amalgame frénétique de garage punk et de soul, ponctué par le big beat, et qui se cristallise avec une majesté spectaculaire sur scène, leur sens du show les ayant maintenus sur la route pendant plus de quarante ans, adorés par un public dont l'amour pour eux frise la ferveur religieuse. Et pourtant, leur nouveau disque, Face of The Screaming Werewolf, s'est classé plus rapidement que n'importe lequel de leurs quelque vingt précédents albums, atteignant le Top 50 du Billboard dans une demi-douzaine de catégories, y compris, curieusement, le Top 10 des Nouveaux artistes alternatifs, ce qui prouve, une fois de plus, que le SUPER ROCK ne montre aucun signe d'usure. Face of the Screaming Werewolf aurait pu sortir à n'importe quel moment de leur carrière épique - c'est une explosion, et une célébration du son SUPER ROCK. Contrairement aux pionniers d'antan, les Rolling Stones, ils n'ont pas ralenti le tempo pour compenser l'ostéoporose, et n'ont rien perdu de leur force de frappe. Le secret du succès des Fleshtones réside dans le fait qu'ils n'ont jamais adopté le son d'une autre époque et leur capacité étonnante à porter le motif cachemire avec classe. Sur Face of the Screaming Werewolf, les Fleshtones œuvrent pour le bien. Ils ne tolèrent ni la fausse méchanceté, ni le cynisme étudié, ni l'ennui arty, ni la désillusion. Des chansons comme Swinging Planet X remplissent la promesse d'un stomp blues de l'espace extra-atmosphérique à la Bo Diddley, tandis que Spilling Blood at the Rock'n'Roll Show éclabousse joyeusement, alimenté par des guitares qui claquent et des choeurs. Ajoutez à cela une ode jangly au plus inégalé des animateurs de jeux télévisés, Alex Trebek, et une demi-douzaine d'autres chansons saupoudrées d'harmonies British Invasion et de touches de psychédélisme sale - Ils font régulièrement des tournées en Espagne, où les fans se rendent en pèlerinage à leurs concerts, et ils sont également acclamés en Scandinavie, en Italie et en France, où ils ne cessent de tourner. Partout dans le monde - et surtout à New York, la ville la plus inconstante qui soit - les jeunes groupes regardent les Fleshtones pour y trouver des leçons de mise en scène suave et d'enthousiasme non feint. Ils apportent le brio de Chuck Berry et de James Brown, avec qui ils ont partagé la scène à plusieurs reprises, et le véritable esprit du CBGB.
Genre : Rock

Tarif principal : 15.80 €

Facebook Twitter Messenger Enveloppe

Lieu de l'événement :

LA GESPE
23, RUE PAUL CÉZANNE

65000 Tarbes

Dates et horaires :

Billetterie :

Annonce n°301944 | Signaler un problème