Exposition de la copie de la statue « Dieu de Coligny » et moulage du « calendri

Coligny » Expositions, visites et découvertes

L'original, découvert à Coligny, est au musée Gallo-romain à Lyon.

En novembre 1897, Alphonse Roux, un agriculteur, trouve dans un champ qu'il est en train de miner, au lieu-dit « Verpoix » sur la commune de Coligny dans l’Ain, le long de l'antique route de Lugdunum à Lons-le-Saunier à un peu plus de vingt kilomètres au nord de Bourg-en-Bresse, ce qui ressemble au contenu d'une hotte dont les fibres ont été dissoutes par le temps. Ce sont 550 fragments de bronze enfouis à une trentaine de centimètres sous terre.

Le travail d’assemblage mené par Paul Dissard, conservateur des Musées de Lyon qui en font l'acquisition, révèle qu’il s’agit de deux objets distincts :

une statue gallo-romaine d'un mètre soixante dix fondue entre la fin du ier siècle av. J.-C. et le début du iie siècle apr. J.-C. (environ 400 pièces),

un calendrier dont il manque environ la moitié (149 pièces, dont 126 portent une inscription).

La statue en bronze représente un dieu nu, glabre et chevelu, levant une main droite qui devait tenir une lance. Un hypothétique casque disparu l'identifie à Mars, possible avatar du dieu à la lance Lug, la divinité éponyme de la ville de Lyon que le Livre de Leinster qualifie « d'au long bras » (Láṁḟada). Sa destruction et celle du calendrier sont rapprochées d'une razzia conduite par Chrocus en 275.

Les fouilles récentes menées sur les lieux n'ont pas permis de retrouver d'autres fragments. Pour éviter des fouilles sauvages, la zone a été classée. Le calendrier et la statue sont exposés au Musée gallo-romain de Fourvière. Une reconstitution à l'identique du calendrier est visible à la mairie de Coligny

Facebook Twitter Messenger Enveloppe

Lieu de l'événement :

Mairie
01270 Coligny, Ain, Auvergne-Rhône-Alpes

01270 Coligny

Dates et horaires :

Annonce n°725499 | Signaler un problème